Cosmetic ecolo

Baume crémeux au Karité et à l'Aloe Vera

Posté le 09/12/2012

Tags : baume crémeux, beurre de karité, aloe vera Baume crémeux au Karité et à l'Aloe Vera


Le beurre de karité est un grand basique en cosmétique bio. Soin des cheveux ou du corps, il fait des miracles à lui tout seul. 

Alors oui, un baume tout simple avec uniquement du karité et des huiles végétales c'est déja pas mal. Mais si en plus on peut y rajouter un peu d'aloe vera pour alléger le côté "grassouillet", sans chauffer, et le tout sans rajouter un émulsifiant  (soyons fous!): eh bien c'est le top!

 

Avant de passer à la recette, une petite explication s'impose.

Attention, c'est du  basique, si vous souhaitez entrer dans les détails, n'hésitez pas à aller vous balader sur les nombreux excellents blogs sur lesquels on trouve des informations plus précises sur les règles de l'émulsification, les formules chimiques, bref le pourquoi du comment. 

En règle générale, pour réaliser une crème (huile + eau), il faut utiliser 3 phases:

Une phase acqueuse (eau, hydrolats, aloe vera...)

Une phase huileuse (huiles végétales, beurres...)

Une phase "actifs" qui contiendra les actifs et le conservateur et seront incorporés à froid (huiles essentielles , huile végétales fragiles, actifs...)

Pour que votre mélange prenne, il ne faut surtout pas oublier l'ingrédient "magique": l'émulsifiant. Il va souder les corps "eau" et les corps "gras" pour éviter que l'eau et l'huile se séparent (ou "déphasent"). Pour l'instant, tous les émulsifiants que j'ai eu l'occasion d'utiliser doivent être incorporés dans la phase "huileuse".

Pour que l'émulsion reste stable, il faut veiller au pourcentage d'émulsifiant utilisé (ni trop, ni trop peu) ainsi qu'aux proportions "phase huileuse"/ phase acqueuse" (c'est là qu'il bien faut apprendre à bien calculer et respecter les conseils d'utilisation des fabriquants).

Voilà pour la règle de base.

Donc maintenant, si je vous dit : "on va faire une crème avec du beurre de karité, des huile végétales et de l'aloe vera ". vous avez le droit de me dire "mais ma petite dame, ce n'est pas possible, dès que vous arrêterez de mélanger, patatras, votre mélange dépasera".

Eh bien non, parceque le beurre de karité il est parfait: il possède lui même un petit pouvoir émulsifiant en raison de sa composition (Il contient un fort pourcentage d'acide stearique qui est un co-émulsifiant couramment utilisé en cosmétique). Pour plus de détail, (oui je sais je me répète), n'hésitez pas à vous balader sur le net!

Donc mon émulsifiant, il est déjà dans le beurre de karité. Mais il ne faut pas rêver, pour que cette émulsion reste stable, la phase "acqueuse" doit rester faible. Ceci dit, tant mieux pour nous, parcequ'avec des températures qui passent en dessous de 0°  en ce moment il vaut mieux quelque chose de costaud!

Voilà la recette:

  Pourcentage Poids (en grammes)
Beurre de karité 50 100
Huile végétale de coco 24.40 48.80
Dicaprylyl carbonate

5

10
Aloe vera

20

40
Conservateur

0.60

1.20
Total

100

200

 

NB: Le dycaprylyl carbonate est un agent de texture qui "allège"  le toucher gras des huiles et évite donc de garder une sensation poisseuse sur la peau si on a pas le temps de masser longuement. Ce n'est pas un ingrédient indispensable de la recette, c'est juste un petit plus, vous pouvez donc le remplacer par n'importe quelle huile végétale de votre choix.

2 options:

1. La méthode "traditionnelle": vous écrasez le beurre de karité et les huiles végétales au mortier et pilon puis vous incorporez petit à petit l'aloe vera jusqu'à obtention d'une crème. Vous pouvez terminer au batteur à main si vous souhaitez obtenir une texture plus "chantilly"

2. Si votre beurre de karité et huile de coco sont assez durs, faites les préalablement ramollir au bain marie puis fouettez les directement au batteur à main tout en incorporant petit à petit l'aloe vera.

Attention, si vous avez trop fait chauffer les beurres et qu'ils sont totalement liquides, attendez qu'ils aient un peu refroidi avant de les battre. Sinon, vous ne pourrez pas obtenir une texture "chantilly" (les bulles d'air ne pourront pas se former).

Quoi qu'il en soit, prenez le temps de battre longuement pour que l'émulsion soit la plus fine possible et n'oubliez pas le conservateur.

Au final:

Vous obtenez une crème qui fond instantanément au contact de la peau. On reste quand même plus proche de la texture d'un baume que d'une crème en raison du faible pourcentage de phase acqueuse. Elle est rapidement absorbée et ne laisse pas d'effet gras tout en étant très nourrissante et réparatrice.  Un baume version "light" très agréable à utiliser en résumé.

La texture est très ferme car nous sommes en hiver et mon beurre de coco s'est donc solidifié. En été, la texture de cette crème doit être plus onctueuse. Il en va de même si vous utilisez une huile végétale "liquide" à la place de l'huile de coco, vous obtiendre une crème plus fluide. 

Si vous souhaitez utiliser un hydrolat à la place de l'aloe vera, c'est tout à fait possible, mais ajoutez y un petit pourcentage de gomme de xanthane car elle va aider à stabiliser l'émulsion (nous n'en avons pas rajouté ici parceque le gel d'aloe vera en contient déjà!).

Pour obtenir une texture plus moelleuse, il faudra donc faire d'autres tests avec d'autres huiles végétales et essayer d'incorporer une phase acqueuse un peu plus importante (sans que le mélange déphase). Histoire de tester les limites de cette méthode!

A vous de jouer maintenant et d'ajuster la recette en fonction de vos envies!

 

 


URL de l'article

http://cosmetic-ecolo.flexblog.fr/baume-cremeux-au-karite-et-a-l-aloe-vera-892.htm

Rubrique : Soins du visage


Galerie photos

Baume crémeux au Karité et à l'Aloe Vera

Laisser un commentaire